COVID-19 : protocole sanitaire et nettoyage des sols et surfaces

En raison de l’épidémie de COVID-19, les règles de nettoyage des locaux, des sols et des surfaces de l’entreprise ont dû être actualisées.

Mesures à appliquer

Le nettoyage des sols et des matériels doit se faire QUOTIDIENNEMENT, par les procédés habituellement utilisés dans l’entreprise.

Il est recommandé de porter une attention particulière aux surfaces en plastique et en acier, notamment des sanitaires, équipements de travail collectifs, rampes d’escaliers, poignées de portes, interrupteurs d’éclairage, boutons d’ascenseur, écrans tactiles, combinés de téléphone, appareils de paiement, comptoir d’accueil, mobilier, etc.

Pour nettoyer les surfaces et objets fréquemment touchés et potentiellement contaminés, il conviendra d’utiliser un produit actif sur le virus SARS-CoV-2.

Ce produit doit être compatible avec les surfaces et objets traités. Par exemple, les savons, les dégraissants, les détergents et les détachants qui contiennent un ou plusieurs tensioactifs (qui solubiliseraient l’enveloppe lipidique du virus), ou le nettoyage à la vapeur sont proposés. Lorsque l'évaluation des risques le justifie, notamment en cas d’une circulation active du virus SARS-CoV-2 dans l’entreprise, une opération de désinfection peut être effectuée en complément du nettoyage. Une désinfection visant le SARS-CoV-2 est réalisée avec un produit répondant à la norme virucide (NF EN 14476 juillet 2019), ou avec d'autres produits comme l'eau de Javel à la concentration virucide de 0,5% de chlore actif (par exemple 1 litre de Javel à 2,6% + 4 litres d'eau froide).

ATTENTION ! Les opérations de désinfection ne doivent être réalisées que lorsque strictement nécessaires car l'usage répétitif de désinfectants peut créer un déséquilibre de l’écosystème microbien et des impacts chimiques environnementaux non négligeables ; en outre une désinfection inutile constitue une opération de travail à risque pour les travailleurs (exposition aux produits chimiques, troubles musculo-squelettiques...).

Ces opérations se feront en respectant les préconisations indiquées dans le document ED 6347 de l'INRS.

De façon générale, il conviendra de ne pas remettre en suspension dans l'air les micro-organismes présents sur les surfaces (ne pas utiliser de jet d'eau à haute pression, ne pas secouer les chiffons…), mais d'employer des lingettes pré-imbibées ou à imbiber du produit de son choix, des raclettes…

Des lingettes/bandeaux réutilisables ne peuvent être réemployés qu'après lavage à 60°C.

Les lingettes/bandeaux à usage unique doivent être éliminés dans un sac en plastique étanche, via la filière des ordures ménagère.

L'utilisation d'un aspirateur muni d'un filtre HEPA : High efficiency particulate air (filtre retenant les particules fines et les microorganismes des poussières rejetés par l'aspirateur) est possible, pour les surfaces le nécessitant (moquettes...), en maintenant une aération des locaux.

Actions complémentaires

  • Equiper les poubelles de sacs à ordures ménagères, les vider et les laver tous les jours.
  • Veiller à l'approvisionnement permanent des toilettes en savon liquide et en papier.
  • Aérer régulièrement les locaux.

Recommandations pour la protection des personnels réalisant le nettoyage et la désinfection des locaux

  • Porter des gants imperméables pour protéger les mains.
  • Réaliser un lavage des mains et des avant-bras avec de l'eau et du savon lorsque les gants sont retirés.
  • Après le nettoyage, les gants qui sont lavables doivent être soigneusement lavés avec de l'eau et du détergent, puis séchés, ou encore jetés et remplacés par une nouvelle paire de gants si besoin.
  • Le lavage des mains doit être effectué avant et après le port de gants.
  • Retirer les vêtements et le masque grand public et les laver une fois les opérations de nettoyage/désinfection complétées.